nosaraPour la plupart des gens, être en vacances signifie prendre une pause des occupations quotidiennes: le travail, le ménage, et même la pratique de leurs activités régulières comme le yoga.  Pour ma part, c’est l’opposé: bien sûr, c’est avec plaisir que je laisse tomber les tâches ménagères, mais je m’assure d’en profiter en suivant un maximum de cours de yoga, et ce, même si je fais un séjour hors de Montréal.

Quand j’ai commencé à  » exporter ma pratique »,  je ne me permettais un petit arrêt yoga que lorsque cela ne bousculait pas trop l’itinéraire global du voyage. Maintenant, il m’arrive fréquemment de choisir une destination en fonction des studios que je souhaite visiter! Voici 5 bonnes raisons de s’adonner à ce que j’appelle le tourisme yoguique


1- POUR RENCONTRER LES GENS DU COIN

Chaque fois que j’entre dans un centre de yoga, j’ai l’impression d’entrer chez quelqu’un. Il y a une odeur unique, une ambiance particulière, une disposition précise. Un centre de yoga est un lieu habité; il a une âme. Lors de ma première visite, je prends le temps d’observer les cadres sur les murs, je me laisse imprégner du décor souvent chaleureux. Il n’est pas rare que cette chaleur, cette hospitalité se ressente également dans l’accueil qui nous est réservé : les employés du centre autant que nos voisins de pratique nous demandent d’où l’on vient, ce qui nous amène, et plusieurs y vont même de leurs recommandations en ce qui concerne les meilleurs endroits à voir lors de notre séjour. Ce contexte d’ouverture facilite les échanges avec les gens du coin et, selon mon humble expérience, les conversations sont souvent plus sincères et plus riches que si nous nous adressons à un passant au hasard dans la rue. Parole de yogi!

new-york2- POUR SORTIR DES SENTIERS BATTUS
Les centres de yoga ne sont généralement pas considérés comme des attraits touristiques même si parfois, selon la renommée des enseignants ou de la lignée à laquelle ils appartiennent, ils peuvent le devenir. L’emplacement d’un studio peut avoir été déterminé en fonction de la disponibilité d’un espace approprié, du marché, ainsi que des préférences  personnelles de ses fondateurs. C’est pourquoi  vous devez vous attendre à sortir des sentiers battus afin de vous rendre au petit studio de quartier dont vous avez entendu parler dans la ville que vous visitez.  N’est-ce pas un excellent prétexte pour l’exploration? À vos cartes, prêts, partez!

3- POUR RÉ-ÉQUILIBRER LE CORPS
En voyage, le corps est parfois mis à rude épreuve : décalage horaire, déplacements interminables, ou encore changements (et abus?) alimentaires. Après avoir passé plusieurs heures  en posture assise avec les genoux sous le menton en autobus,  en voiture ou en avion, une séance de yoga est une bonne façon de nous remettre sur pied à l’arrivée. De plus, un bon étirement est toujours indiqué après avoir beaucoup marché en ville ou en nature! Pour un S.O.S. digestion, une séance de yoga contenant des postures de torsion pourrait bien contribuer à remettre votre système digestif  »sur le piton »! 

banff4- POUR RÉ-ÉQUILIBRER L’ESPRIT
En voyage, le moindre geste du quotidien est passible de se transformer en une trépidante aventure. Les sens sont constamment sollicités par tant de nouveauté à absorber en même temps.  Bien que fascinant au départ, ce peut bien vite devenir épuisant! Le yoga, avec ses moments consacrés à la méditation et au recueillement,  nous offre de l’espace et du temps pour la réflexion. En se posant sur notre tapis ne serait-ce que quelques minutes, nous pouvons tourner le regard vers l’intérieur et remettre les choses en perspective.  Il s’agit souvent d’une pause bien méritée pour un esprit qui a besoin d’être stimulé, certe, mais qui a aussi besoin de contempler. 

5- POUR APPRENDRE UNE NOUVELLE LANGUE
Ce doit être la linguiste en moi, mais J’ADORE suivre des cours dans d’autres langues que le français ou l’anglais. Il y a dans une langue tellement d’informations sur la culture, et sur la perception du monde qu’ont les gens qui la parlent. Comme une image vaut milles mots, la pratique du yoga rend la communication possible, même si on ne comprend pas textuellement que notre enseignant vient de nous demander de prendre la pose du  »chien tête en bas ». L’apprentissage d’une langue est un jeu fait de déductions, d’essais et erreurs, de curiosité et de beaucoup d’écoute…  tout comme l’apprentissage du yoga lui-même! 

coastalQuelques recommandations : 

On peut aussi faire du tourisme yoguique au Québec: 

Bien sûr cette liste n’est pas exhaustive! N’hésitez surtout pas à partager vos coups de coeur sur cette page!

Cliquez ici pour visionner des albums photos de tourisme yoguique!