A-Dobrowolskyj4_ccVous le savez déjà : le yoga sur Stand Up Paddle Board, ou yoga SUP, a fait de nombreux adeptes depuis son apparition sur nos cours d’eau il y a quelques années. Il permet au praticien une proximité inégalée avec l’eau, le transportant au cœur même de la nature. Il en résulte un incroyable sentiment de liberté, de paix et de gratitude. Après tout, qui n’a jamais rêvé de marcher sur l’eau?  Mais qu’en est-il du « petit nouveau », l’Aqua SUP Yoga, que l’on pratique entre les quatre murs d’une piscine? Cette pratique est-elle aussi satisfaisante?

Avant d’aller plus loin, je juge bon de vous informer de ma non-objectivité dans ce dossier… Évidemment, J’ADORE l’Aqua SUP Yoga puisque j’ai moi-même cherché à mettre en place ce fou projet à la fin de l’été dernier. Je n’étais pas certaine du résultat, mais j’étais terrifiée à l’idée de ranger ma planche pour l’hiver. :o) Nous en sommes maintenant à la deuxième session, et tout va pour le mieux! Pour vous aider à vous faire une meilleure idée de cette activité pour le moins originale (c’est une première au Québec!), voici une description de l’Aqua SUP Yoga en huit points.

1. L’expérience en quelques mots (selon mes étudiant(e)s!):

ÉQUILIBRE! Ludique! SUPer!

2. Déroulement d’une séance :

Généralement, on commence par un contact direct avec l’eau, sous forme de jeu d’équilibre ou de réchauffement dans l’eau. Le reste de la pratique est assez similaire à une séance en studio, à la différence que les postures sont adaptées pour la planche. On veut favoriser le contact avec l’eau, et, bien sûr, faire travailler les muscles stabilisateurs.

3. Les participants :

A-Dobrowolskyj9La plupart sont des amateurs d’eau, des personnes curieuses ayant fait du yoga en studio à quelques reprises sans pour autant avoir une pratique régulière. Ils trouvent dans l’aqua SUP yoga une activité qui leur ressemble davantage. Il y a aussi quelques yogis aguerris qui cherchent à diversifier leur pratique. Ils renforcent leurs muscles stabilisateurs et ont pour défi de réapprivoiser des postures qu’ils maitrisent au sol. Puis, il y a les gens qui ont l’intention de faire du SUP en extérieur cet été, mais qui veulent d’abord se familiariser avec la planche dans un environnement contrôlé. Finalement, il y a ceux qui se sont inscrits « par accident », pensant que la pratique se déroulait dans l’eau et non sur l’eau. Ces derniers réalisent que c’est bien amusant et décident d’approfondir leur pratique avec l’Aqua SUP Yoga!

4. Les avantages (comparativement au yoga SUP extérieur) :

+ À l’abri de la pluie, du vent, des vagues;

+ L’eau est plus chaude;

+ Un professeur ET un sauveteur sont sur place;

5. Les inconvénients (comparativement au yoga SUP extérieur) :

– Loin de la belle lumière du soleil…;

– Beaucoup d’écho dans la pièce;

– Le haut du corps est moins sollicité (pas de pagaie).

6. L’accessibilité :

A-Dobrowolskyj3Les cours ont lieu au Centre sportif de l’UQAM, où l’on peut se rendre facilement en métro. Pour l’instant, il est impossible de suivre des cours à la carte; il faut s’engager pour toute une session. Les prochaines inscriptions auront lieu à l’automne 2014.

7. Les horaires (sujets aux changements) :

Lundi et jeudi, de 9 h 30 à 10 h 45 (avec le Centre sportif de l’UQAM)

Lundi 20 h à 21 h (avec KSF)

8. Les coûts (entre 6 et 12 cours) : 

60 $ pour les membres du Centre Sportif de l’UQAM

100 $ pour les non-membres

100 $ avec KSF