Du yoga au boulot en 5 étapes

Processed with MoldivS’il n’est pas souhaitable d’apporter du travail au yoga, il est tout à fait indiqué de faire le contraire! Le matin, le midi ou en fin d’après-midi, les séances au boulot sont une excellente façon de gagner du temps, puisqu’il n’y a pas de déplacement supplémentaire à prévoir. Les cours sont personnalisés et les postures proposées adaptées aux conditions physiques particulières que peuvent entraîner votre occupation. De plus, des moyens efficaces et concrets vous sont suggérés pour la gestion du stress au quotidien. Le yoga au boulot est une bonne façon de de commencer, de continuer ou de terminer sa journée de travail du bon pied, en plus de contribuer à créer des moments de complicité entre collègues de travail dans un contexte hors stress!

L’idée d’organiser des cours de yoga dans votre milieu de travail vous emballe? Ce petit guide pratique en 5 étapes vous dira comment vous y prendre! À noter que les points abordés ci-dessous n’ont pas nécessairement à se dérouler dans un ordre chronologique.

1- Trouver d’autres yogis motivés!
C’est la première chose à faire! Il y a plusieurs façons d’y arriver : publier un communiqué à l’interne, installer des affiches, en parler au comité social, et en faire le sujet numéro 1 autour de la machine à café ou à l’heure du lunch! Essayez d’embarquer le plus de gens possible. Ayant moi-même fait beaucoup d’organisation d’activités en entreprise, je peux vous dire que, de façon générale, pour 20 personnes intéressées par un projet, la moitié s’engageront réellement! Assurez-vous de leur mentionner que les cours seront adressés aux personnes de tous les niveaux. N’hésitez pas à demander à votre professeur de yoga, si vous en avez déjà un à ce stade, de participer à vos efforts promotionnels en vous fournissant des photos, une biographie, une description des cours ou autre! Je le fais couramment lorsque je donne de tels cours.

2-Définir les modalités d’inscription.
Une fois que plusieurs personnes ont démontré leur intérêt, approchez votre employeur et demandez-lui s’il serait d’accord à mettre un endroit à votre disposition… et peut-être même à couvrir les frais liés aux cours, en totalité ou en partie. Sortez vos meilleurs arguments, car après tout, cette activité bénéficiera à l’entreprise! Employés en santé = bonne humeur et productivité! Il est important de clarifier cet aspect assez tôt dans le processus, car les modalités d’inscriptions vont en dépendre. Par exemple, le tarif sera établit « par cours » lorsque l’employeur s’engage à couvrir les frais, et il n’y a généralement pas de nombre de personnes minimum ou maximum (tout dépendamment de l’espace disponible). Lorsque les employés paient eux-même leur cours, le coût est souvent établi selon le nombre de personnes inscrites. Dans ce cas, un nombre de participants minimum est requis afin de démarrer une session.

3- Choisir la plage horaire.
Matin, midi, ou soir, chaque moment de la journée comporte à la fois des  avantages et des inconvénients. Faites un sondage auprès des participants et choisissez en fonction de qui convient le mieux à un maximum de personnes. Lorsque les gens sont très partagés entre deux plages horaire et que j’ai assez de disponibilités pour le faire, j’offre aux entreprises d’alterner le matin et le soir à chaque semaine.

  • Le matin, avant le travail – Avantage: les bienfaits de la séance nous accompagnent toute la journée! Inconvénient : il est parfois difficile de se lever tôt.
  • Le midi –  Avantage: la parfaite excuse pour prendre une belle pause santé! Nous donne un second souffle pour le reste de la journée!  Inconvénient : malgré notre bonne volonté, il est parfois difficile de se sortir de nos occupations pour « yoger »!
  • Le soir, après la journée de travail – Avantage: une parfaite façon de ventiler après une journée chargée, le yoga peut aussi faciliter le sommeil.  Inconvénient: en fin de journée, la fatigue ou le 5@7 hebdomadaire l’emporte parfois sur la séance de yoga…

4- Trouver un lieu.
Afin que tous les participants puissent relaxer et se sentir confortables, je recommande de trouver un lieu fermé et non passant pour la tenue des séances. L’endroit doit être propre et sécuritaire, la température doit y être confortable et il doit y avoir assez d’espace pour installer les tapis et bouger, même si cela implique de pousser quelques meubles (ça peut faire partie du réchauffement)! Si le lieu choisi est un espace partagé parmi tous les employés, je suggère d’installer des affiches qui incitent à garder le silence ou à revenir après la fin du cours. Si vous n’arrivez pas à trouver d’espace, il est possible de louer une salle dans le même immeuble ou à proximité. Il faudra alors penser à inclure les frais de location dans le coût des inscriptions. L’été, les pratiques peuvent avoir lieu à l’extérieur, dans la cour ou dans un parc!

5- Et bien sûr, trouver un(e) professeur(e)!
Si vous ne connaissez pas personnellement d’enseignant de yoga, demandez à ceux qui vous entourent s’ils ont quelqu’un à recommander. Sinon, consultez les employés d’un studio de yoga qui vous semble professionnel, ou faites des recherches sur le web. Vous pouvez jeter un coup d’œil au site Yoga Tribe, un grand répertoire « yoguique »pour la région de Montréal. N’hésitez pas à demander des références à la personne que vous trouverez, et même un cours d’essai. En tout temps, n’ayez jamais peur de donner des commentaires concernant le niveau et le style des cours enseignés. N’oubliez pas que ces séances sont pour vous!

Voici voilà pour les grandes lignes! J’espère que ce guide en 5 étapes saura vous donner quelques pistes pour l’organisation de cours dans votre milieu de travail! Attention, la bonne humeur générée par le yoga est contagieuse!

2 Comments

  1. Très bon article Josianne! Ça résume bien! Si tu as des demandes en entreprise et que tu cherche une prof, fais-moi signe! Bonne Année!
    Annie

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2017 O'Yoga

Theme by Anders NorenUp ↑